© 2019  Marine du Sordet Photographie   -  Family / Lifestyle / Fashion    -   Zurich Switzerland

J'ai toujours vu ma mère récupérer des vieilleries abandonnées sur les trottoirs pour leur insuffler une seconde vie. Elle les transformait avec patience, imagination et passion et en faisait des objets de décoration.  
Mes deux parents se sont, d'ailleurs, toujours émerveillés ce qui les entourait. 

De fait, depuis toujours, j'ai capturé sur pellicule d'abord, en numérique désormais, tout ce que moi aussi j'estimais beau: des façades d'immeubles et des portes branlantes, des regards d'enfants et des mariés lumineux, des marques de vêtements et des créations de bijoux, des paysages ensoleillés et des matins brumeux... Il n'existe pas de limite à la beauté et la photo permet de la sublimer et de l'immortaliser. 

I have always seen my mother take old abandoned things off the sidewalks and give them a second life. She transformed them with patience, imagination and passion and turned them into decorative objects.  
Actually, both my parents have always marveled at the world around them 

Incidentally, I have always captured, on film initially, now digitally, everything that I considered beautiful: building facades and shaky doors, a child's gaze and glowing newlyweds, fashion designs and jewelry creations, sunny landscapes and foggy mornings... There is no limit to beauty and photography allows to transcend and immortalize it. 

Mes petits (grands) plaisirs

écouter en boucle Simon and Garfunkel

sentir l'odeur du feu de bois dans les cheveux de mes enfants

regarder des films de Noël

avaler des bonbons acidulés

lire la dernière page d'un livre avant de le commencer

danser sur des rythmes endiablés

My little (big) pleasures

listen to Simon and Garfunkel over and over again
smell the scent of wood fire in my children's hair
watch Christmas movies
swallow sour candies
read the last page of a book before starting it
dance to wild rhythms